Too Good To Go, le réflexe antigaspi

Si je vous dis « Too Good To Go », ça vous parle ?

Too Good To Go, autrement dit « trop bon pour partir », est une application lancée en France en juin 2016 qui permet aux particuliers de récupérer les invendus des restaurants près de chez eux. Vous ne connaissiez pas encore cette appli ? La suite c’est juste en dessous…

 


 

Avant de vous en apprendre plus sur cette application j’aimerais qu’on fasse ensemble un petit point sur l’état du gaspillage en France et dans le monde aujourd’hui, et je préfère autant vous prévenir, c’est pas jojo…

  • Chaque année ce sont 1,3 milliards de tonnes de nourriture qui sont jetées ou perdues sur l’ensemble du globe. Cela correspond à ⅓ des aliments que l’on produit sur la planète.
  • Paradoxalement ce sont plus de 800 millions d’individus qui souffrent de la faim dans le monde.
  • En France on gaspille 10 millions de tonnes de nourriture chaque année, c’est 20 tonnes par minute, 317 kg chaque seconde…  Si tu fais le calcul, depuis que tu lis, on en est déjà quasi à une tonne.
  • Les commerces de la distribution gaspillent chaque année 2,3 millions de tonnes de nourriture et la restauration 1,6 million.

Je vous avais prévenu, ce n’est pas beau à voir. Mais pour vous j’ai une bonne nouvelle, vous pouvez agir ! Et oui, grâce à Too Good To Go, 3 milliards de personnes pourraient être nourries.

 


 

Too Good To Go, c’est qui ?

Les chiffres ne vous parlent pas ? Alors laissez-moi vous présenter cette application et sa créatrice un peu plus en détails…

Lucie Bash, 25 ans et ingénieure, a démarré sa carrière dans l’agro-alimentaire au Royaume-Uni. Choquée par ce qu’elle découvre dans l’industrie, elle décide de mettre son énergie au service de causes réelles et quitte son travail pour créer une application qui permet de lutter contre  le gaspillage alimentaire. Too Good To Go est né.

Lucie lance d’abord le concept au Danemark en 2015, puis, encouragée par le succès de l’application et par l’adoption de la loi Garot contre le gaspillage alimentaire du 11 février 2016, elle décide de rentrer en France pour la développer en avril 2016. Aujourd’hui Too Good To Go est présente dans plusieurs pays européens et une quarantaine de villes françaises, dont Caen depuis novembre 2016 et ce dans une dizaine d’enseignes comme la boulangerie Cœur de Blé.

 

Too Good To Go, c’est quoi ?

Too Good To Go est une application mobile gratuite qui lutte contre le gaspillage alimentaire en mettant en relation les commerçants et les particuliers.

Le principe ? Permettre aux consommateurs de manger à prix réduits et aux commerçants de vendre leurs invendus, produits périssables, non écoulés dans la journée. Concept gagnant-gagnant, pour les commerçants et les particuliers, tout comme pour l’environnement ! Il n’y a rien à perdre, tout à gagner. Le but est de mieux gérer les déchets alimentaires en commençant par éviter le gaspillage.

Son fonctionnement ? Une fois l’application téléchargée, celle-ci nous géolocalise et nous propose une liste des commerces participants les plus proches. Passée commande, il nous suffit de nous déplacer muni d’un contenant ou d’un sac pour aller découvrir ce qui constituera notre futur repas.

Simple comme bonjour pas vrai ?

 


 

Etienne, une nouvelle proie dans les filets de Too Good To Go

Toujours pas convaincus ?

Pour vous prouver que cette application est faite pour vous, Etienne, 19 ans, étudiant infocom caennais, a répondu à quelques questions. Il utilise l’application depuis plusieurs mois maintenant et aujourd’hui il en est adepte.

 

Cela fait plusieurs mois que tu utilises Too Good To Go, peux-tu nous dire ce qui t’as convaincu dans ce concept ? Qu’est ce qui t’as donné envie d’installer l’application et de la tester ?

J’aime manger, j’aime dépenser mais pas trop, je trouvais que cette application offrait un bon compromis. L’aspect écologique était également très intéressant dans cette démarche

 

En deux mots, comment pourrais-tu décrire Too Good To Go ?

Pour moi Too Good To Go est une application mobile qui permet de récupérer un panier repas à la fin du service dans les boulangeries ou les hôtels et qui permet donc de récupérer leurs invendus à moindres coûts.

En deux mots, pour moi Too Good To Go c’est pratique et écologique.

 

Quelles sont les démarches à effectuer pour commencer à utiliser l’application ?

Pour commencer il faut télécharger l’application, ensuite on peut se connecter avec Facebook et puis c’est parti ! On peut aussi se géolocaliser pour voir les enseignes les plus proches.

 

Aurais-tu des remarques à faire sur son utilisation ?

Too Good To Go est un concept très utile et pratique. Le problème est qu’on ne sait pas ce qui va constituer notre panier repas et étant donné que je suis assez difficile, il m’arrive de ne pas tout manger. De plus les paniers repas sont assez consistants en général, ça fait beaucoup pour moi qui suis tout seul, et je ne peux pas le conserver très longtemps. Malheureusement ces deux aspects vont à l’encontre de l’esprit anti-gaspi de l’application.

Les horaires ne sont pas idéals non plus. En effet il faut s’adapter aux horaires des enseignes chez qui on ne peut récupérer son panier repas qu’à des horaires spécifiques, pour les boulangeries ce n’est qu’à partir de 19h par exemple.

Malgré tout je n’ai qu’une chose à dire : Avec Too Good To Go, j’en ai pour mon argent !

Pour vous donner un exemple, une commande type peut être composée d’une baguette, d’un sandwich, de deux croissants et d’une autre pâtisserie et tout cela pour seulement 3 ou 4€.

 

Chez quelles enseignes vas-tu le plus souvent ?

Les enseignes que je fréquente le plus via l’application sont Nini La Boulange, boulangerie qui se situe à proximité des Rives de l’Orne et L’Ibis Hôtel de la Gare. Je les recommande.

 

Que gagnes-tu à utiliser cette application et donc participer en quelque sorte à sa promotion ?

Grâce à Too Good To Go j’ai pu découvrir des produits que je n’aurais jamais achetés avant, à cause du prix notamment ou même de mes goûts.

Je suis attaché à la protection de nos ressources et de notre planète, ne pas gaspiller me tient à cœur. Pour moi, ce genre d’innovation, c’est un grand pas pour la protection de notre environnement.

 

Quel était ton rapport au gaspillage avant que tu utilises Too Good To ? Qu’en est-il aujourd’hui?  

Jeter, gâcher, gaspiller, m’a toujours déranger. Aujourd’hui j’ai un chat qui mange mes restes et j’évite tout ce qui est emballages jetables.

 

Est-ce que tu sais que Too Good To Go donne la possibilité aux utilisateurs de donner 2€ sur l’application afin qu’un repas soit récupéré et remis à une personne dans le besoin, “Donne à un sans-abri”, as-tu déjà utilisé cette formule ?

Non je n’étais pas au courant mais c’est bon à savoir ! Too Good To Go c’est deux bonnes actions pour le prix d’une !

 

Si tu avais un conseil à donner aux personnes, particuliers et commerçants confondus, qui ne connaissent pas encore Too Good To Go, quel serait-il ?

Too Good To Go c’est un bon plan pour découvrir de nouveaux endroits, de nouveaux plats, de nouvelles pâtisseries… C’est un service où l’on est gagnant des deux côtés. L’application donne de la visibilité aux enseignes, leur évite de gâcher leurs invendus, tout en permettant aux particuliers de faire des économies, pour moi qui suis étudiant, c’est que du bonus ! Et en plus de ça c’est bon pour notre planète !

 

Alors, que demander de plus ?

 

Eva Duboscq, étudiante en 2e année Infocom

Laisser un commentaire