Artagor, galerie éphémère

Jusqu’au 7 janvier, Evelyne Piskiewicz accueille les clients dans sa boutique éphémère place Saint-Sauveur : la galerie Artagor, où l’on peut admirer le travail d’artisans et peut être même trouver des idées pour Noël !

Depuis le 24 novembre, une nouvelle boutique a fait son apparition place Saint-Sauveur, à Caen. Nouvelle ? Pas tant que ça puisque la galerie Artagor, c’est son nom, existe depuis une vingtaine d’années à Caen. Jusqu’en 2014, elle se trouvait dans le quartier du Vaugueux, rue Buquet. Après avoir fermé, Evelyne Piskiewicz, créatrice et gérante, l’avait promis à ses clients, l’atelier reviendrait. Pour la troisième fois depuis 2014, la galerie Artagor renaît de façon éphémère, cette fois place Saint-Sauveur, jusqu’au 7 janvier.
La galerie, colorée et pleine de lumière, offre un large éventail d’idées cadeaux : les photos de la région de Marc Forel, les chapeaux et accessoires de Veronique Williams, les peintures de Lea Domino et plein d’autres à découvrir sur la photo ci-dessous.

exposants

La particularité de la galerie Artagor est que l’on peut y retrouver le travail de divers artistes, tous choisis avec soin par Evelyne. « Ce ne sont que des coups de coeur et j’essaie de trouver ce qui va plaire à mes clients. »  La galerie se veut être un lieu de rencontre, un intermédiaire entre le public et les artisans. C’est d’ailleurs de là que vient son nom, fusion des mots Art et Agora (lieu de réunion dans le forum romain.).

interieur

Si les artistes sont différents, exposés ensemble, ils forment un tout, une unité, se mélangent et se complètent. C’est aussi ce qui fait le succès de la boutique et la fidélité des clients, toujours plus nombreux à chaque nouvelle ouverture de la galerie.
« Une boutique éphémère me permet de changer de quartier. Je m’aperçois qu’il y a plein de gens qui ne me connaissaient pas alors que je suis à Caen depuis 20 ans, parce que je n’étais pas dans leur quartier. »

Si le concept de boutique éphémère apporte certains avantages, à savoir plus de temps pour la création et pour rechercher de nouveaux artisans dans les salons, c’est aussi une démarche compliquée. Il faut trouver le local, convaincre les propriétaires, s’approprier l’endroit «  créer des espaces différents en jouant avec les couleurs, etc.»

Alors, en allant au marché de Noël n’hésitez pas et allez faire un tour à la galerie Artagor ! Et pour ceux qui ne passent pas Noël à Caen vous pourrez toujours la retrouver en mai 2017. Pour savoir où le retrouver, ça se passe sur son site ou sa page Facebook !

Clémence David et Lou Denamur

Laisser un commentaire